Plaisirs gourmands de Noël en Alsace

Durant la période de Noël, au plaisir de se réunir en famille ou entre amis s’ajoute celui de déguster nos « douceurs » typiquement  alsaciennes. Découvrez ou redécouvrez toutes ces saveurs et tous ces arômes incontournables !

Le vin chaud

Pour contrer la fraîcheur de l’hiver, les Alsaciens sont attachés à une tradition incontournable : la pause « vin chaud » sur les marchés de Noël ! Ce breuvage associe du vin blanc ou rouge à la douceur du miel, aux arômes acidulés du citron ou de l’orange et à un assortiment d’épices : cannelle, anis, noix de Muscade et clou de girofle. Pour les plus petits, les jus sont sans alcool mais tout aussi savoureux !

Les Bredle

Les « Bredle » ou « Bredele », petits gâteaux de Noël alsaciens, sont prisés par les gourmands et par les gourmets. L’air de rien, le Bredele n’a pas fini de vous réserver des surprises en matière de goût, de couleur et de formes…

Petit et sec, il nécessite pourtant plusieurs heures de préparation avant que vous ne puissiez le croquer! Ses ingrédients sont riches : cannelle, orange, anis, noisettes mais aussi chocolat, noix, noix de coco et pralin sont autant de saveurs incontournables ! Le Bredele permet de rassembler famille et amis autour de sa confection. La tradition alsacienne veut qu’on le suspende aux branches du sapin. Mignon, délicieux et indémodable, le Bredele est un bijou de pâtisserie à s’offrir ou à offrir !

De tous les bredle, les plus célèbres sont :

 • « butterbredle » au beurre parfois glacés au citron,

 • « anisbredle » ronds et soufflés à l’anis,

 • « schwowebredle » aux amandes et dorés au jaune d’oeuf,

 • « spritzbredle » petits sablés avec un zeste de citron,

 • « les lebkuche »n sont des petites langues en pain d’épices au glaçage satiné,

 • « les leckerli », en forme de losanges, ont eux aussi une saveur pain d’épices,

 • « les springerle », ou pain d’anis, ont un goût typé et comptent parmi les premiers confectionnés en Alsace.

Les épices

Elles sont le petit plus qui fait la grande différence ! Aux périodes festives de Noël, les épices s’invitent partout dans les cuisines alsaciennes ! Avec leurs parfums subtiles et irrésistibles, elles sont un ingrédient à part entière de la gastronomie régionale. La maîtresse de maison saupoudre de cannelle ses tartes aux pommes ou aux quetsches. Les arômes de l’anis, du gingembre, de la muscade et des clous de girofle se diffusent agréablement, embaumant ainsi l’air et aiguisant l’appétit !

Le pain d’épices

Les enfants l’attendent tous pour la Saint-Nicolas. Cette friandise, à base de farine de froment, de miel et d’épices est un bonheur pour les papilles. Si nous connaissons tous le pain d’épices décoré d’une image, goûter très prisé de l’enfant qui aura été suffisamment sage pour se le voir offrir, il faut savoir que cette gourmandise onctueuse se décline sous diverses formes et se personnalise à la demande. Il y en a pour tous les goûts ! Les plus connus sont  les « langues glacées » parfumées aux écorces d’oranges et nappées de sucre glace, les étoiles à la cannelle, aux noisettes et aux amandes…  Si vous préférez partager ce dessert, vous ferez des heureux avec les pavés de pain d’épices à l’ancienne, au gingembre et aux fruits. Le pain d’épices pur miel se consomme seul ou accompagné, comme à Noël, transformant vos toasts en une délicatesse fine et rare ! Savez-vous que la capitale du Pain d’épices, Gertwiller, se trouve en Alsace ?  N’hésitez pas à y visiter le Musée du Pain d’épices et de l’Art Populaire Alsacien !

Les fruits secs et les agrumes

Ils sont les ingrédients indispensables aux pâtisseries de Noël.  Le Berawacka, gâteau traditionnel alsacien en est entièrement composé ! En Alsace, si on les trouve dans la nourriture, ils sont aussi utilisés pour la décoration ! Les tranches d’oranges séchées sont utilisées comme ornement aux traditionnelles couronnes de l’Avent. Accrochés aux branches des sapins de Noël, parfois avec des noix, ces morceaux de fruits séchés créent une décoration élégante et naturelle ! Quant aux écorces d’orange, de  mandarine et de citron, séchées et disposées dans une coupelle, elles diffusent leurs senteurs fruitées à travers toutes les pièces, embaumant délicatement votre intérieur.

La bière de Noël

Au Moyen Age, les moines alsaciens préparaient pour les festivités de Noël, une bière forte et riche en malt. Aujourd’hui, la plupart des brasseries d’Alsace poursuivent la tradition en réalisant une cuvée spéciale. Il existe une variété de bières de Noël pour tous les goûts. La bière de Noël est ronde, souvent épicée et de couleur ambrée. Dégustée à une température idéale de 10-12°, la bière de Noël accompagne à la majeure partie des spécialités du terroir régional qu’elle peut accommoder avant ou après la cuisson.

Le foie gras

Vers la fin du  XVIIIe siècle, à Strasbourg, Jean-Pierre Clause, cuisinier du Maréchal de  Contades invente la recette du Foie Gras d’Alsace. Ainsi, depuis plusieurs siècles, le foie gras d’oie ou de canard est l’aliment qui s’invite volontiers au menu des festins de Noël alsaciens !

Cuisiné en entrée ou en plat principal, toasté ou poêlé, il se pose avec délicatesse sur du  pain d’épices ou de mie. Fondant sous la langue et se mariant avec les meilleurs crus du vignoble, le foie gras alsacien est un raffinement gastronomique qu’il vous faut déguster de préférence avec un bon Vendanges Tardives !

Extrait du site www.tourisme-alsace.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.